Saint Mandrier sur mer

Alerte Incendie

“Sont punis d’un emprisonnement de six mois et d’une amende de 3750€ ou de l’une de ces deux peines seulement, ceux qui ont causé un incendie des bois, forêts, landes, maquis plantations et reboisements d’autrui, par des feux allumés à moins de 200 m de ces terrains, ou par des feux ou lumières portés ou laissés sans précautions suffisantes, ou par des pièces d’artifice allumée ou tirées par négligence ou imprudence. Ces pénalités peuvent être portées au double, notamment à l’encontre de ceux qui, sachant qu’ils viennent de causer un incendies dans les conditions mentionnées par le présent article, ne sont pas intervenus aussitôt pour arrêter le sinistre et, si leur action était insuffisante, n’ont pas averti immédiatement une autorité administrative ou de police.”

Le risque zéro n’existe pas

Toutes les formations végétales peuvent être touchées à des degrés divers par l’incendie.

L’incendie n’est pas une fatalité

3 000 départs de feux et 15 000 hectares parcourus chaque année dans le quart sud-est de la France…

Ces chiffres impressionnants doivent baisser grâce à votre vigilance, grâce à la vigilance de tous et à l’effort des résidents à proximité des forêts.

Une menace qui s’aggrave

Aujourd’hui, face à l’accroissement de la biomasse forestière, à l’uniformisation du couvert forestier et surtout à l’urbanisation qui progresse, le risque d’incendie s’accentue. Le feu menace désormais de vastes étendues de forêts et des zones périurbaines en contact direct avec la forêt.

Distribution et Fréquence

L’incendie touche à des degrés divers l’ensemble des départements de la région. Sur le littoral, le feu peut passer en moyenne tous les 25 ans, sans exclure des passages plus fréquents. Prés des agglomérations, 1 feu par an est enregistré pour 10 km².

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *